Les textes qui régissent notre profession

  • La circulaire de mission des personnels exerçant dans les centres de documentation et d’information :

http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=114733

 

  • Missions et obligations réglementaires de service des enseignants des établissements publics d’enseignement du second degré :

Application des décrets n° 2014-940 et n° 2014-941 du 20 août 2014

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.htmlHYPERLINK « http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html&cid_bo=87302″&HYPERLINK « http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html&cid_bo=87302″cid_bo=87302

Et particulièrement ce paragraphe :

Situation particulière des professeurs documentalistes

Concernant les professeurs documentalistes, le décret n’opère pas de distinction entre les enseignants des différents corps qui peuvent être chargés, avec leur accord, de fonctions de documentation et ceux ayant été recrutés par la voie du Capes de documentation. Ils doivent assurer un service hebdomadaire de 36 heures dans les conditions présentées ci-dessus. Les 30 heures peuvent comprendre, avec leur accord, des heures d’enseignement telles que définies au 1 du B du I de la présente circulaire. Chacune d’elle est alors décomptée pour la valeur de 2 heures. Les intéressés ne peuvent bénéficier d’heures supplémentaires.

C’est ce paragraphe qui agite la profession depuis la rentrée 2015 puisque chaque chef.e d’établissement l’interprète comme bon lui semble et soit l’applique, soit refuse de l’appliquer.

D’où de nombreuses lettres ouvertes, pétitions et actions menées aux quatre coins de la France. Elles sont toutes listées sur le site Où est le prof doc ?  :

https://www.facebook.com/profdoc/

 

 

 

 

Dossier SVT en classe de 3ème et l’Institut de Physique du Globe de Paris

Le Conseil Général du Val-de-Marne et l’Association Sciences Technologies Société (ASTS) s’associe pour proposer un dispositif intitulé « Parcours Science » (Voir article Parcours science), dans lequel un ensemble de laboratoires de recherche en sciences physiques propose de faire découvrir leurs métiers aux élèves des classes de 4ème et 3ème.

Lire la suite

L’ouverture culturelle : une mission du professeur documentaliste

Le professeur documentaliste participe à à l’ouverture de l’établissement et favorise la mise en place de partenariats, comme indiqué dans la circulaire de mission de 1986 :

 « Sous l’autorité du chef d’établissement, il prend des initiatives à la fois pour mieux faire connaître, à l’extérieur, l’établissement scolaire et pour l’ouvrir sur l’environnement local et régional, voire national et international. (…) A cette fin, il entretient des relations avec le Centre national de documentation pédagogique et ses services déconcentrés, la ou les municipalités concernées, les diverses bibliothèques situées à proximité, les associations culturelles, les services publics, les entreprises, afin que l’établissement scolaire, connu et apprécié, puisse bénéficier d’appuis, d’informations, documents ou livres susceptibles d’intéresser les élèves.national. (…) Il est conseillé d’établir des relations avec d’autres établissements en vue d’un échange d’informations ou d’expériences et de travaux communs. (…) Il recherche, par ailleurs, tous documents relatifs aux informations culturelles, économiques, technologiques, professionnelles et de loisir de la région afin de les mettre à la disposition des élèves et des professeurs. Il peut, en outre, participer à l’organisation, en relation avec les enseignants, de visites, de sorties culturelles et faciliter la venue de conférenciers ou d’intervenants. »

Source : Missions des personnels exerçant dans les centres de documentation et d’information. Circulaire n° 86-123 du 13 mars 1986 http://www.cndp.fr/savoirscdi/?id=209