Le référent culture au lycée

Le rôle des référents culture, défini sur le site Eduscol :

« Le référent culture est un professeur volontaire nommé dans chaque lycée. Il a pour missions principales d’assurer la cohérence, la qualité et le suivi de la mise en oeuvre du volet culturel du projet d’établissement. La formation du référent culture s’articule autour de trois grands axes : la connaissance de l’environnement de l’éducation artistique et culturelle, la maîtrise de la méthodologie de projet partenarial et l’optimisation des ressources partagées. Elle prend appui sur un partenariat avec les directions régionales des affaires culturelles (DRAC), les collectivités territoriales et les institutions culturelles. »

http://eduscol.education.fr/pid25367/referent-culture.html

Pourquoi mutualiser les partenariats ?

 

  • Meilleure connaissance du réseau culturel local, pour mettre en œuvre une politique culturelle cohérente et développer l’éducation artistique et culturelle.
  • Travail en réseau. Partage d’expériences pour mettre en place nos séquences et nos projets culturels.
  • Ouvrir l’établissement sur l’environnement culturel local, et notamment sur les autres établissements du district. Faciliter les rencontres entre classes, les liaisons inter-cycle.
  • Meilleure exploitation des fonds documentaires (y compris, exposition, travaux d’élèves). Mise en avant des « fonds spécialisés » dans chaque établissement.
  • Réduction des coûts financiers, notamment pour faire venir un intervenant, la location de salle ou de matériel.

L’ouverture culturelle : une mission du professeur documentaliste

Le professeur documentaliste participe à à l’ouverture de l’établissement et favorise la mise en place de partenariats, comme indiqué dans la circulaire de mission de 1986 :

 « Sous l’autorité du chef d’établissement, il prend des initiatives à la fois pour mieux faire connaître, à l’extérieur, l’établissement scolaire et pour l’ouvrir sur l’environnement local et régional, voire national et international. (…) A cette fin, il entretient des relations avec le Centre national de documentation pédagogique et ses services déconcentrés, la ou les municipalités concernées, les diverses bibliothèques situées à proximité, les associations culturelles, les services publics, les entreprises, afin que l’établissement scolaire, connu et apprécié, puisse bénéficier d’appuis, d’informations, documents ou livres susceptibles d’intéresser les élèves.national. (…) Il est conseillé d’établir des relations avec d’autres établissements en vue d’un échange d’informations ou d’expériences et de travaux communs. (…) Il recherche, par ailleurs, tous documents relatifs aux informations culturelles, économiques, technologiques, professionnelles et de loisir de la région afin de les mettre à la disposition des élèves et des professeurs. Il peut, en outre, participer à l’organisation, en relation avec les enseignants, de visites, de sorties culturelles et faciliter la venue de conférenciers ou d’intervenants. »

Source : Missions des personnels exerçant dans les centres de documentation et d’information. Circulaire n° 86-123 du 13 mars 1986 http://www.cndp.fr/savoirscdi/?id=209

Qu’est-ce qu’un partenariat culturel?

Des précisions utiles sur le site Eduscol :

« Le ministère de l’Éducation nationale soutient des associations et structures spécialisées dans les arts et la culture qui développent des actions auprès des publics scolaires. Certains partenaires développent un axe éducatif complémentaire de leur activité principale, et d’autre sont spécialisés dans les actions éducatives. Ils ont pour mission d’enrichir la formation des élèves en leur donnant accès aux œuvres du patrimoine et de la création, et en favorisant la pratique artistique. »

« Le partenariat repose sur le travail conjoint d’un enseignant et d’un artiste ou d’un professionnel de la culture (comédien, metteur en scène, chorégraphe, musicien, réalisateur, plasticien, technicien du son ou de la lumière, médiateur culturel, etc.). Dans un projet de classe, le partenariat enrichit les perspectives pédagogiques car l’enseignant et le professionnel de la culture croisent leurs compétences et leurs approches sur un même sujet. »

Source : « Partenariat culturel », Eduscol [en ligne], Ministère de l’Education nationale, Mis à jour le 11 octobre 2011 / consulté le 25/02/2013, http://eduscol.education.fr/pid23337-cid47986/partenariat-culturel.html