Traces numériques

Deux liens pour sensibiliser nos élèves à l’importance des traces numériques qu’ils produisent en utilisant Internet :
1. Pour convaincre les élèves que le web garde tout en mémoire et n’oublie rien, ne pas hésiter à leur faire réaliser « l’expérience » proposée par la CNIL : C’est limpide…
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/
2. L’excellent travail de Gaëlle SOGLIUZZO professeure documentaliste en Bretagne, proposé à des élèves de seconde dans le cadre de l’accompagnement personnalisé :
http://beaumont-redon.fr/wp/cultureinfomedias/2013/11/20/test/

Publicités

Quiz Citoyenneté Numérique niveau collège

Ce quiz niveau collège a vocation à faire le point sur les pratiques des élèves pour les amener vers une navigation « sure » et éclairée de l’internet.
Les réponses justes sont en italiques ; questionnaire non exhaustif !

CITOYENNETÉ NUMÉRIQUE

DÉFINITIONS ET BONNES PRATIQUES

* Pour faire un exposé, internet, c’est super !
A. Il suffit de rentrer quelques mots dans un moteur de recherche et hop, c’est fait !
B. C’est comme une immense bibliothèque dans laquelle il faut apprendre à chercher pour trouver la bonne info.

*Un moteur de recherche, c’est :
A. Une pièce essentielle de ton ordinateur, avec le disque dur.
B. Un outil qui permet de rechercher des sites grâce à des mots-clés.
C. Un site qui référence d’autres sites de façon thématique.

*Les “spams” désignent les pubs non désirées qui inondent les boîtes aux lettres. D’où vient
ce mot ?
A. De Sexy Pamela, car le spam est souvent pornographique.
B. C’est la contraction de Source de Problèmes AutoMatiques.
C. C’est une marque américaine de jambon en conserve.

*La meilleure façon de se débarrasser des spams…
A. C’est de ne pas les ouvrir et de les supprimer immédiatement.
B. C’est de répondre à leur expéditeur en lui demandant de ne plus t’importuner.

* Qu’appelle-t-on un “cookie” sur l’internet ?
A. Une animation amusante que l’on envoie comme cadeau virtuel.
B. Des recettes de gâteaux diffusées sur le Net.
C. Un petit fichier qui s’installe sans bruit dans ton ordinateur.

* Tu reçois un mail pour créer une chaîne de solidarité qui aidera une petite fille à guérir d’une leucémie :
A. Tu le fais suivre à tes contacts.
B. Tu vérifies sur internet si c’est fiable.

IDENTITE NUMERIQUE

* Lorsque je m’exprime sur un forum sous un pseudo, je ne suis pas responsable de mes propos.
A. Vrai, l’objectif des pseudos est d’interdire d’associer des propos à leur auteur.
B. Faux, l’auteur des propos est responsable de ses dires.

* J’ai 13 ans. Lors d’une recherche sur Internet, le propriétaire d’un site me demande de m’inscrire pour accéder aux informations proposées sur son site. Il me demande : mon mail, mon âge, la profession de mes parents. Que dois-je faire ?
A. Je peux lui laisser ces informations ; il n’aura pas le droit de les utiliser sans demander mon autorisation préalablement.
B. Il est imprudent de donner ce genre d’informations, donc je vais chercher mes informations ailleurs.
C. Je raconte n’importe quoi. Comme je suis mineur, je ne risque rien.

* Les informations personnelles visibles sur internet disparaissent :
A. Jamais. Il faut faire des demandes ponctuelles auprès des propriétaires de sites web et des moteurs de recherche.
B. Au fur et à mesure de la mise à jour des serveurs.
C. Automatiquement au bout de 5 ans.

* J’aime beaucoup la photo d’un ami qu’il a publiée sur son profil Facebook. Puis-je la diffuser sur mon blog ?
A. Oui, la photo est déjà sur internet.
B. Oui, c’est mon ami, je sais qu’il sera d’accord.
C. Non, je dois demander lui demander son autorisation.

* Sur les sites de jeux en ligne, les gens avec qui tu joues…
A. sont, a priori, de parfaits inconnus : tu dois observer la même prudence que sur un tchat ou une messagerie instantanée.
B. sont forcément des ados passionnés comme toi. Qui d’autre viendrait sur ce site ?

DROIT D’AUTEUR

* Qu’est-ce qu’un droit d’auteur ?
A. Le droit d’être auteur.
B. Une loi qui protège les œuvres.
C. Le droit de faire une œuvre.

* Combien de temps s’appliquent les droits d’auteurs ?
A. Jusqu’à la mort de l’auteur.
B. Jusqu’à 150 ans après la mort de l’auteur.
C. Jusqu’à 70 ans après la mort de l’auteur.

* Qu’est-ce qu’une licence Créative Commons (CC) ?
A. C’est une formation universitaire dans le domaine de la création artistique.
B. C’est un contrat qui permet des droits de diffusion plus larges des œuvres.

* Un document en libre accès est un document:
A. Que l’on peut reproduire sans demander l’autorisation à son auteur.
B. Que l’on peut consulter librement.
C. Dont l’accès est facile.

Droit à l’image / Droit des images

Promouvoir une utilisation citoyenne d’Internet passe aussi par le respect du droit à l’image et du droit des images sur Internet.

 

  • Droit à l’image et protection de la vie privée

Les smartphones ont considérablement facilité la prise de photos ou de vidéos et leur publication sur les réseaux sociaux ou You Tube. En témoigne la mode du « selfie« , ces autoportraits publiés instantanément sur Internet. Or, le cyber-harcèlement repose bien souvent sur la publication de photos ou de vidéos qui compromettent la vie privée des personnes. Il est donc nécessaire d’informer les élèves sur le droit à l’image, que ce soit pour eux ou pour autrui.

Le droit à l’image permet à toute personne de s’opposer – quelle que soit la nature du support utilisé – à la reproduction et à la diffusion, sans son autorisation expresse, de son image.

Activités avec les élèves :

En s’appuyant sur la fiche de la CNIL, on mettra en place avec les élèves une exposition au CDI rappelant les principes du droit à l’image. De façon plus ludique, l’exposition peut s’accompagner de portraits d’élèves réalisés sur le mode du « selfie » avec l’aide du professeur d’art plastique au collège.

Lire la fiche de la CNIL

 

Au lycée, on peut s’appuyer sur une lecture du règlement intérieur ou de la charte informatique. Souvent, le dossier de rentrée distribué aux élèves contient une demande d’autorisation d’utilisation  de l’image personnelle, à faire signer par les parents. Cela peut être un bon point d’appui pour amorcer la réflexion et mettre en place une information au CDI.

 

  • Utiliser des images libres de droits

Si les élèves comprennent bien la nécessité de citer l’auteur et la source d’un texte, ils oublient souvent d’appliquer la même règle aux images, surtout lorsqu’ils se contentent de les copier à partir de Google Image.

Les séances de recherche au CDI sont l’occasion de leur présenter les différents types de licences et les sites proposant des images libres de droit.

Voir sur le portail esidoc les banques d’images libres de droit

Une séance sur l’utilisation de Wikicommons au lycée (Histoire, Première) : Rechercher des images libres de droit avec Wikimedia commons

Qu’est-ce que la rumeur ?

Le mot rumeur vient du latin « rumor » qui signifie « bruit vague, bruit qui court, nouvelle sans certitude garantie ». Elle est définie par le Nouveau Petit Robert (2010) comme « une nouvelle qui se répand dans le public, dont l’origine et la véracité sont incertaines » c’est sans doute le plus vieux média du monde. Elle semble promise à un bel avenir, même dans les sociétés apparemment les plus avancées et les plus rationnelles car les nouveaux canaux de communication – médias de masse, Internet et réseaux sociaux – lui donnent aujourd’hui une folle vitesse de propagation. Certains thèmes typiques reviennent régulièrement : empoisonnement alimentaire, crimes sexuels, complots en tous genres, violences urbaines, « techno-peurs »… Enfin, la rumeur est boulimique ; elle s’alimente de tout ce qui passe à côté d’elle.Comment l’identifier, la contrôler et la canaliser ? Et pourquoi nous interpelle-t-elle tous ?

. La 1ere ressource francophones sur les canulars du web
http://www.hoaxbuster.com/

. Un autre site bien construit qui donne des conseils pour éviter de se faire piéger
http://www.hoaxkiller.fr/

. Et enfin un site qui propose des listes d’alertes virus, sécurité, phishing ou d’hoax
http://www.secuser.com/

. Un exemple récent relayé par les réseaux sociaux :
http://ecologie.blog.lemonde.fr/2014/04/10/hoax-ecolo-les-bisons-du-yellowstone-fuient-une-eruption-volcanique-devastatrice/#xtor=RSS-3208

. Séquence d’Aurélie Herbiet, à destination d’élèves de lycée professionnel pour savoir se poser les bonnes questions pour valider une information
http://web.archive.org/web/20110803222811/http://eprofsdocs.crdp-aix-marseille.fr/Information-Rumeur-comment-savoir.html?artsuite=0#sommaire_1

Internet, espace de liberté

Ceux qui sauront / Pierre Bordage

Ed. Flammarion

L’auteur a imaginé que le pouvoir royal concentré à la cour de Versailles a été rétabli depuis 1882. En 2008, les riches détiennent le savoir alors que les pauvres sont condamnés à l’ignorance. Ceux qui essaient de s’instruire ainsi que leurs formateurs sont persécutés. L’un des personnages du roman, Clara découvre un espace de liberté en utilisant Internet. Elle découvre comment passer du réseau officiel au deuxième monde.

S’informer avec la presse en ligne

Problématique : Redonner confiance en la presse à des élèves qui expriment parfois un sentiment de défiance ou de désintérêt vis-à-vis des grands médias traditionnels.

Cadre : Semaine de la Presse, classe de Seconde professionnelle, français, la construction de l’information. Comprendre les mécanismes de l’information, notamment savoir d’où vient l’information publiées sur les sites web / applications d’information.

En ouvrant le débat avec les élèves, on se rend compte que leur défiance vis-à-vis des médias n’est pas justifiée. Beaucoup évoquent les journaux TV des grandes chaînes, et font rapidement l’amalgame avec la presse écrite ou en ligne. Ils peinent néanmoins à citer des exemples précis de « rumeurs » ou de cas de « désinformation ». Le paradoxe, c’est que ces élèves s’appuient sur des rumeurs pour accuser les médias de colporter des rumeurs…

afp1

Alors que les élèves « consomment » l’information gratuitement sur leurs tablettes et leurs smartphones, il est nécessaire de faire le point avec eux sur l’origine des informations diffusées par les nouveaux canaux d’informations : sites web de journaux, pure-player, applications, fils d’information, dépêches AFP diffusées sur les réseaux sociaux… Après avoir cherché ces définitions, on proposera aux élèves de relever l’auteur d’articles de presse en ligne : il peut être anonyme mais néanmoins affilié à l’AFP ; si le journaliste signe de son nom, quel est statut (correspondant, envoyé spécial…).

En partant d’une recherche documentaire sur le site de l’AFP, on peut montrer aux élèves que derrière l’apparente facilité de publication et de diffusion des dépêches AFP, il y a des journalistes (bien souvent anonymes car les dépêches ne sont pas signées) qui risquent leur vie sur le terrain, défendant parfois de leur vie la liberté de la presse.

 

afp Source : afp.fr

Sélection romans jeunesse : e-réputation et cyber-harcèlement

La fille seule dans le vestiaire des garçons

Hubert Ben Kemoun (Flammarion, 2013) (3e – lycée)

 

Une fois de plus, Enzo, le «beau-gosse» du collège, tente lourdement de séduire Marion. Et une fois de plus, la jeune fille le repousse. Sauf que ce jour-là, les choses dérapent : suite à un coup de pied mal placé de Marion, Enzo lui jure qu’il se vengera. Habile, il parvient à gagner sa confiance et à la troubler… pour mieux la trahir : une vidéo filmée à son insu, où elle se laisse embrasser par lui, est diffusée dans tout le collège. Pour Marion, la honte ressentie au début laisse peu à peu place à la rage. Seule dans le vestiaire des garçons, elle prépare sa vengeance, sans réfléchir aux conséquences d’un tel acte…

 

 

Ma réputation

Gaël Aymon (Actes Sud Junior, 2013) (3e – lycée)

 

Laura, 15 ans, préfère la compagnie des garçons. Les mimiques travaillées, les soirées filles, c’est pas trop son truc. Mais lorsqu’elle repousse les avances de Sofiane, ses amis lui tournent le dos et Laura se retrouve seule et vulnérable. Seule en cours, seule au self, seule dans les couloirs. Les pires ragots circulent à son sujet sur les réseaux sociaux, la rumeur enfle et l’isolement de Laura grandit. Jusqu’à sa rencontre avec Joséphine, élève solitaire et marginale comme elle, qui va l’aider à relever la tête et dénoncer le harcèlement dont elle est victime.