Les textes qui régissent notre profession

  • La circulaire de mission des personnels exerçant dans les centres de documentation et d’information :

http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=114733

 

  • Missions et obligations réglementaires de service des enseignants des établissements publics d’enseignement du second degré :

Application des décrets n° 2014-940 et n° 2014-941 du 20 août 2014

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.htmlHYPERLINK « http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html&cid_bo=87302″&HYPERLINK « http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html&cid_bo=87302″cid_bo=87302

Et particulièrement ce paragraphe :

Situation particulière des professeurs documentalistes

Concernant les professeurs documentalistes, le décret n’opère pas de distinction entre les enseignants des différents corps qui peuvent être chargés, avec leur accord, de fonctions de documentation et ceux ayant été recrutés par la voie du Capes de documentation. Ils doivent assurer un service hebdomadaire de 36 heures dans les conditions présentées ci-dessus. Les 30 heures peuvent comprendre, avec leur accord, des heures d’enseignement telles que définies au 1 du B du I de la présente circulaire. Chacune d’elle est alors décomptée pour la valeur de 2 heures. Les intéressés ne peuvent bénéficier d’heures supplémentaires.

C’est ce paragraphe qui agite la profession depuis la rentrée 2015 puisque chaque chef.e d’établissement l’interprète comme bon lui semble et soit l’applique, soit refuse de l’appliquer.

D’où de nombreuses lettres ouvertes, pétitions et actions menées aux quatre coins de la France. Elles sont toutes listées sur le site Où est le prof doc ?  :

https://www.facebook.com/profdoc/

 

 

 

 

Publicités